Tuberculose au Nigeria | Les Faits

Action Damien


La tuberculose multirésistante, un danger réel

Hamred est chauffeur de bus. Il y a quatre ans, il est tombé malade et a commencé à prendre des médicaments. « Je me suis rapidement senti mieux, je pouvais à nouveau travailler et j'ai donc arrêté le traitement trop tôt. » Trop tôt effectivement. La tuberculose est revenue et, qui plus est, il s'est avéré qu'Hamred ne répondait plus au traitement.

La tuberculose multirésistante (MDR) est un problème majeur. Les chiffres les plus récents indiquent que 4,3 % des personnes dépistées et 25 % des patients « en rechute » ont développé une MDR et qu'ils ne réagissent plus aux deux médicaments les plus efficaces contre la tuberculose ordinaire. Le traitement de la MDR est plus long, plus toxique et plus cher, et il a moins de chances d'être efficace.

Depuis le 3 juillet 2017, le premier centre consacré uniquement à la tuberculose multirésistante (MDR) et ultrarésistante (XDR) a ouvert ses portes à Ibadan, dans l’État d’Oyo. L’occasion pour le pays d’adopter officiellement le traitement en neuf mois contre la MDR, en partie grâce au combat mené par Action Damien. « Notre traitement ne cesse de s'améliorer », indique le docteur Adekunie, qui s'est spécialisé auprès d'Action Damien dans le traitement de la tuberculose résistante. « Il y a quelques années, la MDR emportait la moitié des patients qui en étaient atteints. Aujourd'hui, un patient a 85 % de chances de s'en sortir. » Une victoire, quand on sait que ce taux s’élevait à 54 % avec le traitement initial.

Il ne faut pas seulement améliorer le traitement de la tuberculose multirésistante, il faut également agir au niveau de la prévention. C'est pourquoi nous devons tout faire pour renforcer le respect du traitement et surveiller de très près si les patients le suivent correctement. La stratégie DOTS+ (Directly Observed Treatment, traitement sous surveillance directe) est actuellement la stratégie la plus efficace. Un travailleur de santé, un volontaire ou un membre de la famille est chargé de surveiller que le patient prenne bien ses médicaments et cela pendant 20 mois. Cela nécessite énormément de travail. Heureusement, le personnel d'Action Damien est vraiment très motivé. Le regard d'Atera, qui accompagne le jeune Waris (13 ans), peut être très dur, au point que le jeune garçon n'imagine pas un seul instant ne pas prendre ses médicaments. Quant à Papoola, le tailleur, il a noué de vrais liens d'amitié avec Samuel, l’agent de santé qui est venu lui rendre visite pendant des mois.

Le développement d'une tuberculose ultrarésistante, qui résiste même aux médicaments dits « de deuxième ligne » est un risque majeur. Les chances de survie sont encore plus faibles et le traitement est particulièrement complexe. Action Damien gère le seul centre de traitement du Nigeria qui prend en charge cette forme ultrarésistante de la maladie. En 2016, trois patients y ont été traités. Un d'eux est toujours en traitement et les deux autres n'ont pas survécu.

TEKST: Wendy Huyghe

  • Action Damien

  • L'indifférence tue, Action Damien soigne
  • Sauvez des vies
  • Faites un don en ligne ou
    un virement sur notre compte BE05 0000 0000 7575
  • Contactez-nous
  •  
  • E-mail: info@actiondamien.be
  • Tel: +32 (0)2 422 59 11
  • Boulevard Léopold II 263
  • 1081 Bruxelles